Déclarations d'embaucheEmploiConjonctureEmployeurs
Publié le 22 avril 2020

Au premier trimestre 2020, les embauches de plus d'un mois pâtissent d'un mois de mars marqué par la crise du Covid-19

Acoss Stat n°305

Dans un contexte marqué par la crise sanitaire du Covid-19, les déclarations d’embauche de plus d’un mois enregistrent en mars 2020 une baisse mensuelle historique de 22,6 %. Compte tenu d’une progression de 4,7 % en janvier, suivie d’une légère baisse de 0,5 % en février, les déclarations d’embauche de plus d’un mois se contractent de 5,6 % au premier trimestre 2020 (après - 1,8 % au trimestre précédent). Les embauches en CDD de plus d’un mois diminuent de 7,4 % (après - 1,4 %). Celles en CDI affichent une baisse plus mesurée : - 3,7 % (après - 2,2 %).

Sur un an, les déclarations d’embauche de plus d’un mois accusent un recul de 5,8 % (après + 1,3 %) : - 7,5 % pour les CDD de plus d’un mois  et - 4,0 % pour les CDI.

Les embauches en TPE affichent ce trimestre une diminution de 4,6 % (après - 1,1 % le trimestre précédent). Celles des entreprises de 20 salariés ou plus reculent plus fortement : - 6,3% après - 2,2 %.

Au premier trimestre 2020, le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois se contracte dans les trois grands secteurs : dans le tertiaire (- 5,8 %), dans le BTP (- 5,0 %) et dans l’industrie (- 3,4 %). Sur un an, la baisse s’établit à - 5,6 % dans la construction, - 5,5 % dans le tertiaire et - 7,0 % dans l’industrie.

Sur un an, les embauches de plus d’un mois diminuent dans toutes les régions, à l’exception de l’Auvergne (+ 0,1 %). Le recul est particulièrement fort en Île-de-France (- 9,0 %) et en Normandie (- 6,6 %). A contrario, les régions Champagne-Ardenne (- 1,0 %), Poitou-Charentes (- 1,5 %) et Alsace (- 1,7 %) enregistrent des baisses inférieures à 2 % sur un an.

Boite à outils

Télécharger la publication

Retrouvez les jeux de données et leur datavisualisation sur Open Urssaf

Accéder à Open Urssaf