ConjonctureDéclarations d'embaucheEmployeurs
Publié le 20 avril 2022

Les embauches de plus d’un mois restent sur un niveau haut au premier trimestre 2022

Stat'UR n°342

Au premier trimestre 2022, le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois hors intérim baisse très légèrement (- 0,5 % après + 0,3 %) et reste sur le niveau haut atteint au troisième trimestre 2021 (plus de 2,4 millions par trimestre). Les embauches en CDI sont stables (- 0,1 % après + 2,9 %) tandis que celles en CDD de plus d’un mois diminuent de 0,9 % (après - 2,2 %).

Sur un an, les déclarations d’embauche de plus d’un mois augmentent de 26,5 % compte tenu du niveau bas enregistré au premier trimestre 2021 dans un contexte encore marqué par le deuxième confinement sanitaire. Elles augmentent de 11,7 % par rapport au dernier trimestre 2019, juste avant le déclenchement de la crise de la Covid-19.

Au premier trimestre 2022, l’évolution des embauches de plus d’un mois est contrastée selon la taille de l’entreprise : elles continuent de diminuer dans les entreprises de moins de 20 salariés (TPE, - 3,9 % après - 1,6 %) et poursuivent leur progression dans les structures de plus grande taille (+ 2,0 % après + 1,7 %).

Les déclarations d’embauche de plus d’un mois augmentent légèrement dans l’industrie (+ 0,6 %, après + 3,4 %), se contractent dans le secteur de la construction (- 3,8 %, après - 0,3 %) et se stabilisent dans le tertiaire (- 0,2 %, après + 1,6 %). Leur niveau dépasse très nettement celui enregistré au dernier trimestre 2019 dans l’industrie (+ 14,3 %) et dans le tertiaire (+ 13,0 %). L’écart est beaucoup plus mesuré (+ 0,6 %) dans la construction, secteur qui a globalement moins pâti de la crise.

Boite à outils

Télécharger la publication

Retrouvez les jeux de données et leur mise en perspective sur Open Urssaf

Accéder à Open Urssaf