EmploiConjonctureEmployeurs
Publié le 11 septembre 2018

La masse salariale et les effectifs salariés du secteur privé au deuxième trimestre 2018

Acoss Stat n°274

Les effectifs salariés du secteur privé affichent au deuxième trimestre 2018 une hausse de 0,1 % (+ 24 000 postes). Sur un an, ils progressent de 1,3 % (+ 235 000 postes). Hors intérimaires, les effectifs salariés sont en hausse de 0,2 % sur le trimestre et de 1,1 % sur un an (+ 186 000 postes).

Le salaire moyen par tête (SMPT) progresse de 0,7 % au deuxième trimestre 2018, après une hausse de 0,4 % au trimestre précédent. Sur un an, il croît de 2,1 %. En comparaison, les prix à la consommation hors tabac de l’ensemble des ménages sont en hausse de 0,6 % sur le trimestre et augmentent de 1,7 % sur un an.

Au total, la masse salariale est en hausse de 0,9 % au deuxième trimestre 2018, au même rythme qu’au trimestre précédent. Sur un an, elle progresse de 3,6 %, après + 3,5 % au trimestre précédent.

Après un premier trimestre stable, les effectifs salariés de l’industrie sont en légére baisse au deuxième trimestre (- 0,1 %, soit - 2 500 postes environ). Sur un an, ils augmentent de 0,1 %.

Dans la construction, les effectifs salariés progressent au deuxième trimestre 2018 de 0,4 % (+ 5  200 postes) après une hausse similaire au trimestre précédent.  Sur un an, ils augmentent  de 1,9 %, soit + 26 000 postes.

Dans le tertiaire hors intérimaires, les effectifs salariés affichent une progression de 0,2 % (+ 25 000 postes), après + 0,3 % au trimestre précédent. Sur un an, la hausse est de + 1,2 %, soit + 156 000 postes. Cette augmentation est notamment portée par les activités informatiques et le secteur de l’hébergement-restauration. A contrario, la baisse du nombre de contrats aidés pèse sur l’évolution des effectifs salariés.  

Les effectifs intérimaires reculent ce trimestre de 0,4 % après une hausse de 0,3 % au trimestre précédent. Sur un an, ils augmentent de 6,5 %, soit + 49 000 postes.

Les effectifs salariés sont en hausse dans presque toutes les régions ce trimestre, à l’exception de la Bourgogne-Franche-Comté, de la Guadeloupe et de la Martinique.  Sur un an, ils augmentent dans l’ensemble des régions de métropole et des Dom (hors Mayotte, exclu du champ).
 

Boite à outils

Télécharger la publication

Retrouvez les jeux de données et leur datavisualisation sur Open Urssaf

Accéder à Open Urssaf