EmploiSalairesConjonctureEmployeurs
Publié le 11 décembre 2018

La masse salariale et les effectifs salariés du secteur privé au troisième trimestre 2018

Acoss Stat n°278

Les effectifs salariés du secteur privé affichent au troisième trimestre 2018 une hausse de 0,1 % (+ 23 000 postes), comme  au trimestre précédent. Sur un an, ils progressent de 1,1 % (+ 207 000 postes). Hors intérimaires, les effectifs salariés sont en hausse de 0,2 % sur le trimestre et de 1,1 % sur un an (+ 185 000 postes).

Le salaire moyen par tête (SMPT) augmente de 0,5 % au troisième trimestre 2018, après une hausse de 0,7 % au trimestre précédent. Sur un an, il croît de 2,1 %. En comparaison, les prix à la consommation hors tabac de l’ensemble des ménages sont en hausse de 0,2 % sur le trimestre et augmentent de 1,9 % sur un an.

Au total, la masse salariale progresse de 0,7 % au troisième trimestre 2018, après une hausse de 0,9 % au trimestre précédent. Sur un an, elle augmente de 3,4 %, après + 3,6 % au deuxième trimestre.
Comme au deuxième trimestre, les effectifs salariés de l’industrie sont stables au troisième trimestre 2018 (0,0 % ; - 900 postes). Sur un an, ils augmentent de 0,2 %.

Dans la construction, les effectifs salariés progressent au troisième trimestre 2018 de 0,4 % (+ 5 500 postes), comme au trimestre précédent.  Sur un an, ils augmentent  de 2,1 %, soit + 29 000 postes.
Dans le tertiaire hors intérimaires, les effectifs salariés affichent une progression identique à celle du trimestre précédente (+  0,2 %, soit + 28 000 postes). Sur un an, la hausse est de + 1,2 %, soit + 151 000 postes. Cette augmentation est notamment portée par les activités informatiques et les activités juridiques, de conseil et d’ingénierie.

Les effectifs intérimaires reculent ce trimestre de 1,2 % après une baisse de 0,6 % au trimestre précédent. Sur un an, ils augmentent de 2,9 %, soit + 22 000 postes.

Les effectifs salariés progressent au troisième trimestre 2018 dans sept des treize régions métropolitaines et dans les Dom (hors Mayotte, exclu du champ). C’est en Corse et dans les régions entourant l’Ile-de-France que les effectifs se contractent.  Sur un an, ils augmentent dans toutes les régions à l’exception du Centre-Val de Loire (- 0,0 %) et de la Bourgogne-Franche-Comté (- 0,2 %).

Boite à outils

Télécharger la publication

Retrouvez les jeux de données et leur datavisualisation sur Open Urssaf

Accéder à Open Urssaf