EmploiConjonctureEmployeurs
Publié le 12 juin 2019

La masse salariale et les effectifs salariés du secteur privé au premier trimestre 2019

Acoss Stat n°287

Les effectifs salariés du secteur privé progressent de 0,5 % au premier trimestre 2019 (+ 94 600 postes) ; ils accélèrent légèrement par rapport au trimestre précédent (+ 0,4 %). Sur un an, ils augmentent de 1,3 % (+ 232 000 postes). Hors intérimaires, les effectifs salariés sont en hausse de 0,5 % sur le trimestre et de 1,4 % sur un an (+ 246 200 postes).

Le salaire moyen par tête (SMPT) recule  de 0,3 % au premier trimestre 2019, après une hausse de 0,6 % au trimestre précédent. Sur un an, il progresse de 1,4 %. Cette diminution s’explique pour partie par des versements exceptionnels de salaires constatés fin 2018, dont certains étaient habituellement effectués en début d’année. Néanmoins, la prise en compte de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat instaurée fin 2018 dans le cadre des mesures d’urgence économiques et sociales, porte l’évolution du SMPT à + 1,0 % au premier trimestre (après + 0,7 %) et + 2,7 % sur un an (cf. encadré 3).  En comparaison, les prix à la consommation hors tabac de l’ensemble des ménages progressent  légèrement ce trimestre (+ 0,3 %) et augmentent de 1,0 % sur un an.

Au total, la masse salariale (soumise à cotisations sociales) ralentit  sensiblement  au premier trimestre 2019 (+ 0,1 %, après  + 0,9 %). Sur un an, elle  décélère également fortement (+ 2,6 % après + 3,5 %). En prenant en compte la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (exonérée de toutes cotisations et contributions sociales) pour donner une vision de l’ensemble des rémunérations versées, la masse salariale accélère nettement : + 1,4 % sur le trimestre (après + 0,9 %) et + 3,9 %  sur un an (après + 3,5 %).

Les effectifs salariés de l’industrie augmentent au premier trimestre 2019 (+ 0,2 % soit + 6 700 postes). Sur un an, la hausse est de 0,6 %.

Dans la construction, les effectifs salariés progressent de 1,2 % au premier trimestre 2019 de (+ 16 500 postes). Sur un an, ils augmentent de 2,7 % (+ 37 400 postes).

Dans le tertiaire hors intérimaires, les effectifs salariés affichent au premier trimestre une hausse identique à celle du trimestre précédent (+ 0,5 % , soit + 63 800 postes). Sur un an, l’augmentation est de 1,5 %, soit + 191 600 postes. Cette croissance  est notamment portée par les activités d’hébergement et restauration et les activités juridiques, de conseil et d’ingénierie.

Les effectifs intérimaires augmentent ce trimestre de 1,0 % après une baisse de 1,5 % au trimestre précédent. Sur un an, ils baissent de 1,7 %, soit - 14 100 postes.

Les effectifs salariés progressent au premier trimestre 2019 dans presque toutes les régions, à l’exception de la Guyane et de la Réunion.
 

 

 

 

 

 

 

 

Boite à outils

Télécharger la publication

Retrouvez les jeux de données et leur datavisualisation sur Open Urssaf

Accéder à Open Urssaf