Bourgogne-Franche-ComtéEtudeEmployeursEmploi
Publié le 30 juillet 2021

Evolution de l’emploi salarié privé au sein de Dijon métropole de 2009 à 2019

Stat'UR n°25

Dijon métropole est composé de 23 communes où plus de 40 secteurs d’emplois1 ont été identifiés. Cette publication permet d’appréhender l’évolution et la transformation de l’emploi dans ces secteurs depuis 10 ans. Le champ porte uniquement sur l’emploi salarié privé hors agriculture et hors intérim.

Plus de 82 000 salariés permanents sur Dijon métropole travaillent dans un des secteurs d’emplois définis.

Fin 2019, juste avant les premiers effets de la crise sanitaire sur l‘économie locale, l’emploi dans ces secteurs s’élève à 82 400 salariés soit 88 % des emplois de la métropole et 57 % des emplois du département de la Côte-d’Or.

En 10 ans, l’emploi dans ces secteurs a progressé de 2,6 % (soit + 2 060 emplois). Dans le même temps, l’emploi progresse de + 1,4 % en Côte-d’Or et diminue de - 4,0 % en Bourgogne-Franche-Comté. Cette progression de l’emploi résulte d’une baisse de 2009 à 2015 (- 3,3 %) suivie d’une très forte hausse de 2015 à 2019 (+ 6,1 %).

Une hausse de l’emploi portée par le tertiaire

Comme en région et comme dans le département, les emplois se tertiarisent dans les secteurs d’emplois de la métropole. En effet, le secteur tertiaire crée des postes en 10 ans : + 4 830 postes dans les services et + 510 postes dans le commerce. A l’inverse, dans le secondaire, l’industrie et la construction rencontrent des difficultés : respectivement - 2 720 et - 570 postes. Compte-tenu de la structure économique des secteurs d’emplois de la métropole orientés davantage vers le secteur tertiaire avec plus de 78 % des emplois s’exerçant dans ce secteur (soit 4 points de plus qu’en Côte-d’Or et 12 points de plus qu’en région), la tertiarisation des emplois permet à ces secteurs d’emplois de se développer malgré les pertes d’emplois du secteur industriel.

Boite à outils

Télécharger la publication