Bourgogne-Franche-ComtéConjonctureDifficultés des entreprisesEmployeursEmploi
Publié le 04 octobre 2022

Un arrêt de la hausse des effectifs salariés ce trimestre mais un bilan annuel largement positif

Stat'UR n°32

Dans un contexte économique incertain, marqué par des tensions géopolitiques, des difficultés d’approvisionnement et la hausse des prix, les effectifs salariés de la région Bourgogne-Franche-Comté diminuent légèrement ce trimestre. Ce ralentissement fait suite à cinq trimestres consécutifs de hausse et affecte principalement l’intérim.

Au total, au deuxième trimestre 2022, la région enregistre une perte de 120 salariés. Cette diminution s’explique par la forte baisse des effectifs intérimaires (- 1 780 salariés) qui n’est pas compensée par les bons résultats des effectifs permanents (+ 1 660 salariés). Malgré des résultats mitigés ce trimestre, le bilan reste positif sur un an avec un gain de + 7 910 postes en région. 

Les résultats de la Bourgogne-Franche-Comté sont souvent en retrait par rapport au niveau national. Sur un an, la région enregistre une croissance de + 1,2 % contre + 2,4 % en France. Au niveau des effectifs permanents, tous les secteurs d’activités enregistrent des hausses d’effectifs dans la région. Le secteur des services est celui qui gagne le plus de postes : + 1 260 postes en région soit + 0,4 % ce trimestre (contre + 0,8 % en France). Cette croissance s’explique en grande partie par les bons résultats du secteur de l’hébergement et de la restauration (+ 930 postes). 

Après un premier trimestre 2022 difficile, le secteur du commerce gagne à nouveaux des postes (+ 80 postes). La croissance reste cependant plus timide qu’en France ce trimestre (+ 0,1 % contre + 0,2 % en France). 

La construction qui a été assez peu impactée par la crise sanitaire, progresse ce trimestre en région (+ 100 postes, + 0,2 %) alors que le secteur rencontre des difficultés en France (- 0,1 %).

Dans l’industrie, alors que la tendance observée depuis plusieurs trimestres est à la baisse, les effectifs augmentent ce trimestre en Bourgogne-Franche-Comté (+ 220 postes, + 0,1 %) comme au niveau national (+ 0,2 %). Le bilan sur un an reste négatif avec 290 postes perdus en région. 

Ce trimestre, les résultats sont mitigés en Bourgogne-FrancheComté avec quatre départements qui gagnent des postes : le Jura, le Doubs, le Territoire de Belfort et la Nièvre. Les quatre autres départements ne maintiennent pas leurs effectifs ce trimestre.

Un tableau de bord dynamique sera bientôt disponible. Retrouvez quelques extraits dans le fichier en annexe.

Boite à outils

Télécharger la publication