BretagneConjonctureEmployeursEmploi
Publié le 10 janvier 2022

Les effectifs continuent de progresser au troisième trimestre 2021

Stat'UR n°47

Sur le troisième trimestre 2021, dans le contexte de la reprise de l’activité amorcée au premier trimestre, la hausse des effectifs salariés du secteur privé se poursuit en Bretagne, ils progressent de + 0,5% après + 1,1%(r) sur le trimestre précédent. A noter que le redémarrage économique est soumis à des difficultés croissantes de recrutement dans de nombreux secteurs. Selon Pôle emploi, l’augmentation des offres d’emploi est plus importante en région Bretagne. Les effectifs intérimaires augmentent de + 1,7% sur le trimestre et de + 4,7% sur un an. Ceux-ci restent cependant légèrement en dessous de celui d’avant-crise (- 1,8%, soit - 800 postes). Hors intérim, les effectifs progressent de + 0,5% sur le trimestre après + 1,1%(r) sur le second trimestre.

Ils sont orientés favorablement dans tous les grands secteurs, excepté dans celui de l’hébergement-restauration, en baisse de - 2,7%, après un second trimestre très dynamique avec la création de 3 550 postes supplémentaires (+ 8,0%(r)). La masse salariale (soumise à cotisations sociales) croît fortement, + 3,9% après + 2,0%(r) sur le second trimestre, et dépasse nettement son niveau d’avant-crise de + 6,2%. La part du chômage partiel est réduite à 0,3% de la masse salariale, après 2,1% sur le second trimestre et se rapproche de son niveau d’avant-crise (0,1%). Le salaire moyen par tête (SMPT) augmente de + 3,6% sur le trimestre, cette hausse est soutenue par la baisse du chômage partiel, après + 0,5%(r) au trimestre précédent.

Il est supérieur de + 4,5 % de son niveau de fin 2019. Les effectifs progressent dans tous les départements bretons sur le trimestre, entre + 0,8% dans le Morbihan et + 0,1% dans les Côtes d’Armor. Le niveau d’avant-crise est nettement dépassé dans tous les départements. Il est également supérieur dans toutes les zones d’emploi, sauf sur la zone de Redon (- 1,7%). Au niveau national, la majorité des régions dépasse leur niveau d’emploi d’avant-crise excepté la Bourgogne-Franche-Comté (- 0,5%). En métropole, les effectifs continuent de progresser plus fortement dans les régions des Hauts-de-France et celles situées sur les façades atlantique et méditerranéenne.

(r) Chiffre révisé

Boite à outils

Télécharger la publication