Centre-Val de LoireConjonctureDifficultés des entreprisesSalairesEmployeursEmploi
Publié le 27 septembre 2022

Légère hausse de l’emploi malgré un climat incertain

Stat'UR n°37

Malgré un contexte économique incertain, marqué par des tensions géopolitiques, des difficultés d‘approvisionnement et une augmentation historique des prix, les effectifs salariés progressent légèrement ce trimestre : + 0,2 % soit +1 200 postes.L’évolution demeure toujours inférieure à celle du niveau national + 0,4 % ce trimestre. Par rapport à fin 2019, l’emploi en France progresse presque deux fois plus vite qu’en région : + 2,8 % contre + 1,5 %.

La croissance du salaire moyen par tête (SMPT) s’amplifie ce trimestre : + 1 % après + 0,5 % au trimestre précédent, mais reste en deçà de celle du niveau national (+ 1,5 %). Le dynamisme du SMPT est porté notamment par la hausse du Smic qui a progressé de 2,65 % en milieu de trimestre.

La masse salariale soumise à cotisations sociales continue de croître de plus d’un point ce trimestre (+ 1,4 %). Son niveau dépasse celui d’avant crise de 6,8 %. La dynamique reste toutefois inférieure à celle du niveau national qui progresse de 9,5 % par rapport au dernier trimestre de l’année 2019. 

Le recours au chômage partiel décroit fortement ce trimestre. 

Les indemnités représentent désormais moins de 10 millions d’euros, un chiffre comparable au dernier trimestre avant crise (6 millions €) loin des 400 millions enregistrés au plus fort de la crise. 

Les intentions d’embauches en CDI sont stables pour le troisième trimestre consécutif : 35 200 contrats signés en région Centre-Val de Loire. C’est 16 % de plus qu’au 4e trimestre 2019 (+ 21 % au niveau national).

Chiffres clés

  • + 1,5% pour l’évolution de l’emploi par rapport au niveau avant crise 
  • + 6,8% pour l’évolution annuelle de la masse salariale par rapport au niveau avant crise
  • 1 000 postes créés en un trimestre dans l’hébergement - restauration, et même 2 600 sur un an

Boite à outils

Télécharger la publication