Ile-de-FranceEmployeursEmploi
Publié le 10 janvier 2022

L’emploi francilien dépasse son niveau d’avant crise sanitaire

Baromètre économique n°132

Au 3e trimestre, l’emploi salarié privé en Ile-de-France progresse de 0,8 % sur un trimestre. Cette hausse marquée s’inscrit dans un contexte sanitaire plus favorable. La construction est le seul grand secteur à perdre des emplois ce trimestre (- 0,6 %). La hausse est timide dans l’industrie (+ 0,1 %), importante dans le tertiaire hors‑intérim (+ 0,8 %) et nette dans l’intérim (+ 4,2 %).
Le niveau d’emploi francilien affiche une hausse de 79 100 emplois sur un an (+ 1,7 %) mais la croissance demeure inférieure à celle de l’emploi national (+ 2,4 %).

En Ile-de-France, la masse salariale hors prime exceptionnelle de pouvoir d’achat augmente de 3,9 % en glissement trimestriel et elle est supérieure aux niveaux observés avant la crise sanitaire. La hausse de l’emploi durant le trimestre, associée à une diminution conséquente du chômage partiel, a une influence positive sur la masse salariale francilienne.

Au 3e trimestre 2021, plus de 0,5 milliard d’euros d’assiette liée aux indemnités de chômage partiel a ainsi été enregistré. Ce montant ne représente plus que 1,0 % du total de la masse salariale plus chômage partiel versé au 3e trimestre 2021 (contre respectivement 3,2 % et 3,7 % aux 2e et 1er trimestres 2021). L’hébergement et la restauration demeure le secteur ayant le plus recours à ce dispositif avec un taux de chômage partiel de 6,6 %, devant le transport (3,3 %). Les spectacles vivants ont très fortement diminué leur recours à ce dispositif avec un taux de 2,8 % contre 16,0 % au trimestre précédent.

Chiffres clés

79 100 emplois salariés ont été créés sur un an

 

Boite à outils

Télécharger la publication

Contacts 
 

stats.idf@urssaf.fr