Ile-de-FranceDéclarations d'embaucheEmployeursEmploi
Publié le 08 avril 2022

L’emploi progresse encore en Île‑de‑France

Baromètre économique n°133

Au 4e trimestre, l’emploi salarié privé en Ile-de-France progresse de 0,3 % sur un trimestre. Cette hausse intervient dans un contexte sanitaire moins favorable qu’au 3e trimestre avec le début de la 5e vague de SARS CoV-2 et l’apparition du variant Omicron. L’industrie est le seul grand secteur à perdre des emplois ce trimestre (- 0,2 %) alors que la construction reste stable. La hausse est timide dans le tertiaire hors‑intérim (+ 0,2 %) mais conséquente dans l’intérim (+ 5,0 %).

Le niveau d’emploi francilien affiche une hausse de 137 300 emplois sur un an (+ 2,9 %) mais la croissance demeure inférieure à celle de l’emploi national (+ 3,7 %).

La masse salariale hors prime exceptionnelle de pouvoir d’achat augmente de 1,2 % en glissement trimestriel et elle est supérieure aux niveaux observés avant la crise sanitaire. La hausse de l’emploi durant le trimestre, associée à une diminution du recours au chômage partiel, a une influence positive sur la masse salariale francilienne.

Au 4e trimestre 2021, plus de 345 millions d’euros d’assiette liée aux indemnités de chômage partiel ont ainsi été enregistrés. Ce montant représente 0,7 % du total de la masse salariale plus chômage partiel versé au 4e trimestre 2021 (contre respectivement 3,2 % et 1,0 % aux 2e puis 3e trimestres 2021). Le secteur des transports est désormais celui qui recourt le plus à ce dispositif avec un taux de chômage partiel de 2,9 %, devant l’hébergement et la restauration (2,4 %) et la fabrication de matériels de transport (2,1 %). Malgré les fortes baisses constatées ces deux derniers trimestres, le chômage partiel affiche des niveaux cinq fois plus importants qu’avant la crise.

Chiffres clés

137 300 emplois salariés ont été créés sur un an

 

Boite à outils

Télécharger la publication

Contacts 
 

stats.idf@urssaf.fr