OccitanieConjonctureDéclarations d'embaucheEmployeursEmploi
Publié le 10 janvier 2022

En Occitanie, les effectifs salariés du secteur privé augmentent pour le troisième trimestre consécutif

Stat'UR n°22

Le retour progressif à une activité normale entamé à la fin du deuxième trimestre s’est poursuivi au cours de l’été avec la levée des contraintes liées à la situation sanitaire. Dans ce contexte plus favorable, les effectifs salariés en Occitanie continuent d’augmenter. L’emploi privé progresse de 0,6 % au troisième trimestre, soit 8 100 postes créés en trois mois, après une hausse de 2 % au trimestre précédent. Il dépasse désormais son niveau d’avant-crise de 2 %, avec 27 800 postes supplémentaires par rapport à in décembre 2019.

La reprise de l’emploi dans la région difère selon la structure économique des départements. Ceux du littoral languedocien bénéficient d’une croissance des effectifs salariés supérieure à 3 % par rapport à in 2019, boostés par une activité touristique importante et moins impactés par les diicultés de l’industrie.

Le Tarn‑et‑Garonne est également dynamique. Au contraire, l’emploi peine à redémarrer en Haute‑Garonne et dans le Lot où la ilière industrielle soufre. Les Hautes‑Pyrénées restent le seul département occitan en déicit de postes par rapport à fin 2019. Dans le tertiaire hors intérim, le rebond de l’emploi enregistré depuis le début de l’année se conirme au troisième trimestre. Les effectifs du secteur progressent de 0,6 % sur trois mois. Par rapport à in 2019 avant le début de la crise, ils sont en hausse de 2,7 %.

Dans l’industrie, le niveau d’emploi se stabilise ce trimestre mais le secteur a perdu 3 500 postes depuis le début de la crise (‑1,7 % par rapport à in 2019). La baisse des effectifs se poursuit notamment dans le secteur aéronautique. Enin, dans la construction, les efectifs salariés diminuent sur trois mois pour la première fois en cinq ans (‑0,2 %). Toutefois, malgré ce léger repli, l’emploi du secteur demeure nettement supérieur à celui de in 2019 (+4,8 %). La masse salariale soumise à cotisations continue de progresser au troisième trimestre 2021, +4,1 % sur trois mois. La reprise de l’activité dans la plupart des secteurs s’est traduite par une diminution du recours au chômage partiel. Le niveau de la masse salariale au troisième trimestre se situe nettement au‑dessus de celui du quatrième trimestre 2019 avant la crise (+4,3 %).

Boite à outils

Télécharger la publication