OccitanieConjonctureDéclarations d'embaucheEmployeursEmploi
Publié le 05 juillet 2022

En Occitanie, les effectifs salariés progressent au premier trimestre 2022 mais le rythme des créations de postes ralentit

Stat'UR n°24

Malgré un contexte général dégradé en ce début d’année, les efectifs salariés du secteur privé continuent d’augmenter en Occitanie au premier trimestre.
L’emploi salarié progresse de 0,5 % sur trois mois soit 7 400 postes créés. 

Toutefois, le rythme des créations de postes ralentit ce trimestre dans la région. 
Fin mars 2022, la région compte 50 000 postes de travail supplémentaires par rapport à fin 2019, avant le début de la crise sanitaire, soit une hausse de 3,5 % sur la période.

L’emploi salarié demeure dynamique dans le tertiaire hors intérim, qui concentre plus de 90 % des créations de postes en Occitanie ce trimestre. 
Les activités informatiques sont particulièrement bien orientées sur les trois derniers mois. L’emploi rebondit en mars dans les activités culturelles et de loisirs, après avoir subi l’impact du pic épidémique dû au variant Omicron. L’hébergement restauration continue également de créer des postes au premier trimestre. L’emploi industriel continue de se redresser en région, avec un troisième trimestre consécutif de hausse. L’agro-alimentaire est particulièrement dynamique et ce secteur crée de l’emploi depuis deux ans. 

Cependant, cette reprise n’est pas suisante pour combler les pertes de l’année 2020 et l’industrie régionale possède encore un déicit de postes par rapport à la situation d’avant-crise, fin 2019.

Les créations de postes ralentissent dans la construction après sept trimestres de hausse plus marquée.
Les efectifs augmentent dans le secteur des travaux de second oeuvre mais la construction de bâtiment peine à créer de l’emploi. 

Enfin, l’emploi intérimaire recule ce trimestre après sept trimestres de hausse.

Contrairement au quatrième trimestre 2021, quatre départements perdent des postes ce trimestre en Occitanie et la croissance des efectifs salariés ralentit dans les autres départements de la région. 

Les départements du littoral languedocien ainsi que la Haute-Garonne et le Tarn-et-Garonne enregistrent les plus fortes hausses d’efectifs ce trimestre. 
L’Aude, l’Hérault et les Pyrénées-Orientales figurent parmi les cinq départements métropolitains dont l’emploi a le plus progressé depuis l’avant-crise, fin 2019.

Boite à outils

Télécharger la publication