Outre-MerConjonctureDéclarations d'embaucheSalairesEmployeursEmploi
Publié le 05 août 2022

REUNION - Les effectifs salariés et la masse salariale poursuivent leurs progressions au premier trimestre 2022

Stat'UR n°12

La dégradation de la situation épidémique conduit à la mise en place de mesures de restriction sanitaire au premier trimestre 2022 , qui est également marqué par le conflit en Ukraine Les effectifs salariés continuent néanmoins de progresser mais ralentissent par rapport au trimestre précédent. Ils augmentent de 0,6 % sur le trimestre. Les autres départements et régions d’outre-mer (Drom) affichent également des hausses de leurs effectifs.

L'action sociale ainsi que les autres activités de services (dont les activités de spectacle et des organisations associatives) portent principalement la hausse trimestrielle des effectifs. Ils progressent respectivement de 1,4 % et de 3,3 % sur le trimestre. A l’inverse, la construction ainsi que l’hébergement restauration connaissent un recul durant le trimestre, respectivement de 0,5 % et de 0,7 %.

La hausse des effectifs salariés se retrouve dans toutes les zones d’emploi de La Réunion. La zone Sud affiche la plus forte progression (+ 1,3 % sur le trimestre), et les autres zones progressent également mais connaissent un ralentissement.

Le salaire moyen par tête (SMPT) connait une hausse de 0, 4 sur le trimestre La hausse est légèrement supérieure à celle observée au troisième trimestre (+ 0,3 %).

La masse salariale progresse mais connait également un ralentissement. Elle affiche une hausse de 0,8 % sur le trimestre après + 1,5 % observé au quatrième trimestre 2021. Elle continue d’être nettement supérieure à son niveau d’avant-crise. La hausse est portée principalement par l’Administration publique et l’action sociale (+ 2,0 % sur le trimestre soit près de 4 millions d’euros).

Le nombre de déclarations préalables à l’ embauche (DPAE) hors intérim augmente de 0,9 sur le trimestre La hausse est principalement portée par les déclarations d’embauche en CDD de moins d’un mois qui représentent près de 60 % des DPAE du premier trimestre. Les CDD de plus d’un mois et les CDI connaissent par ailleurs des reculs du nombre de leurs DPAE sur le trimestre.

Boite à outils

Télécharger la publication