ConjonctureSalairesParticulierEmploi
Publié le 18 janvier 2019

Les particuliers employeurs au troisième trimestre 2018

Acoss Stat n°281

Au troisième trimestre 2018, la masse salariale nette de l’emploi à domicile diminue de 0,5 % après une hausse de + 0,3 % au trimestre précédent. Cette baisse résulte du recul de 0,9 % du volume horaire déclaré, le taux de salaire progressant de 0,4 %. Le nombre d’employeurs est quant à lui stable ce trimestre (après + 0,3 %).

Sur un an, la masse salariale nette de l’emploi à domicile progresse est quasiment stable (- 0,1 %). En effet, la baisse de 2,1 % du volume horaire déclaré est compensée par la progression de même ampleur du taux horaire (+ 2,0 %).

La masse salariale de l’emploi à domicile hors garde d’enfant diminue ce trimestre de 0,5 % (après + 0,3 % et - 0,0 %), avec une diminution de 1,0 % du nombre d’heures déclaré et une stabilité du nombre d’employeurs (- 0,01 %).

Sur le champ de la garde d’enfant, la masse salariale est stable (+ 0,1%) sur le trimestre, mais continue de progresser sur un an (+ 1,2 % après + 1,7 %). Le volume horaire déclaré diminue légèrement (- 0,2 %) sur le trimestre et de 0,5 % sur un an. Le nombre d’employeurs reste stable quant à lui (+ 0,0 % après + 0,1 %).

La masse salariale des assistantes maternelles stagne ce trimestre (- 0,0 %) et progresse de 0,5 % sur un an.

Au total, la masse salariale versée par les particuliers employeurs diminue de 0,3 % au troisième trimestre 2018 et est quasiment stable sur un an (+ 0,1 %).

Dans un contexte marqué par un nouveau confinement dès le 30 octobre 2020, le volume horaire et la masse salariale de l’emploi à domicile reculent de nouveau au quatrième trimestre de respectivement 2,6 % et 2,1 %, après le rebond de 28,4 % et 28,9 % du trimestre précédent.

Au quatrième trimestre 2020, la masse salariale de l’emploi à domicile progresse de 0,8 % sur un an, portée par la hausse du taux de salaire horaire (+ 2,2 %) qui compense la diminution du volume horaire déclaré (- 1,4 %). Néanmoins, en cumul sur l’année, la masse salariale de l’emploi à domicile versée en 2020 diminue de 6,1 % par rapport à 2019.

Sur le champ hors garde d’enfant, le nombre d’heures et la masse salariale nette diminuent respectivement de 2,3 % et de 1,8 % au quatrième trimestre 2020. Sur celui de la garde d’enfant à domicile, la baisse est plus prononcée tant sur le nombre d’heures (- 4,7 %) que sur la masse salariale nette (- 4,4 %).

Le volume horaire déclaré par les employeurs des assistantes maternelles est également en diminution (- 0,7 % après + 19,4 %) sur le trimestre et sur un an (- 3,0 %).

Au total, la masse salariale versée par les particuliers employeurs diminue de 1,1 % au quatrième trimestre 2020 et est en très légère baisse sur un an (- 0,2 %). Cumulée sur l’ensemble de l’année, la masse salariale recule de 6,5 % en 2020 par rapport à 2019.

L’évolution de la masse salariale ne reflète toutefois pas celle de la rémunération des salariés des particuliers employeurs. En effet, ceux-ci ont pu bénéficier du dispositif d’activité partielle pour les heures non effectuées (cf encadré). Ainsi, la prise en compte des indemnités d’activité partielle porte à - 1,2 % l’évolution  de la masse salariale cumulée en 2020 par rapport à 2019.

Boite à outils

Télécharger la publication

Retrouvez les jeux de données et leur datavisualisation sur Open Urssaf

Accéder à Open Urssaf