Communiqué de presse Economie

20 January 2023

Au quatrième trimestre 2022, les embauches de plus d’un mois marquent le pas mais restent sur un niveau haut

Au quatrième trimestre 2022, le nombre des déclarations d’embauche de plus d’un mois hors intérim diminue de 2,3 % après deux trimestres de hausse (+ 1,8 % et + 2,9 %). Elles restent néanmoins sur un niveau haut, supérieur de 14,3 % à celui enregistré au dernier trimestre 2019, juste avant la crise.

La baisse du quatrième trimestre 2022 s’explique notamment par celle des embauches en CDD de plus d’un mois (- 4,3 % après + 3,1 %), les embauches en CDI étant presque stables (- 0,4 % après + 0,5 %).

Sur un an, les déclarations d’embauche de plus d’un mois augmentent de 1,3 %. 

Au quatrième trimestre 2022, les déclarations d’embauche de plus d’un mois diminuent quelle que soit la taille de l’entreprise : - 1,9 % (après + 1,4 %) dans celles de moins de 20 salariés et - 2,6 % (après + 2,0 %) dans celles de plus grande taille.

Les déclarations d’embauche de plus d’un mois augmentent encore ce trimestre dans l’industrie (+ 1,3 % après + 4,3 %). Elles sont stables dans le BTP (+ 0,1 %, après + 2,6 %) et diminuent dans le tertiaire (- 2,0 %, après + 1,2 %). Par rapport au dernier trimestre 2019, elles augmentent fortement dans l’industrie (+ 20,7 %) et dans le tertiaire (+ 14,6 %) et progressent de 2,4 % dans le secteur de la construction, moins touché durant la crise.

Voir le Stat'Ur n°356

Au quatrième trimestre 2022, les embauches de plus d’un mois marquent le pas mais restent sur un niveau haut

Download this file
Last modification on 20/01/2023
File size : 240.97 Ko