Caisse nationale du réseau des Urssaf

L’Urssaf lance un partenariat avec Les Premières, un réseau d’accompagnement des entrepreneures

Yann-Gaël Amghar, Directeur général de l’Urssaf Caisse nationale, et Grégory Fournier, Délégué Général du réseau Les Premières ont signé une convention lançant le début du partenariat entre les deux organismes. Ce partenariat inédit pour l’Urssaf marque l’attachement du réseau en faveur de l’accompagnement des créatrices et de l’égalité professionnelle.

Les Premières est un réseau de 15 incubateurs répartis sur le territoire dédié à l’accompagnement des femmes et des équipes mixtes créatrices d’entreprises innovantes. Depuis 2005, le réseau a accompagné à travers ses divers programmes près de 15 000 entrepreneures, qui présentent un taux de pérennité de leur activité à trois ans de 85%.

En s’engageant pour l’accompagnement des créatrices sur le territoire, Les Premières et l’Urssaf allient leur expertise pour aller au plus près des entrepreneures.  

Yann-Gaël Amghar et Grégory Fournier ont pu, à l’occasion de cette signature, faire part des différents objectifs de ce partenariat. Retour sur leur entretien croisé :

En un mot ou en une phrase, pouvez-vous nous dire pourquoi avoir signé ce partenariat ?

Yann-Gaël Amghar : Ce partenariat va mettre en place une contribution de l’Urssaf à l’accompagnement qu’offre Les Premières aux créatrices d’entreprise, notamment afin de les aider à avoir moins peur de nous et à mieux appréhender leurs démarches.

Grégory Fournier : En trois mots pour résumer : évident, ambitieux, expertise. C’est une évidence, car l’Urssaf fait partie intégrante du parcours du créateur. Ambitieux, car ce partenariat est pour nous aussi une première. Expertise, car les Urssaf sont expertes sur des sujets clés pour les entrepreneures.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur les objectifs de ce partenariat ?

Yann-Gaël Amghar : Du point de vue de l’Urssaf, ce partenariat s’inscrit dans la lignée du travail que nous menons depuis plusieurs années vis-à-vis des créateurs. En effet, nous avons identifiés leurs difficultés parfois face à l’environnement administratif, ce qui les conduit à se tromper plus facilement dans leurs démarches. Nous avons tout intérêt à leur offrir un accompagnement renforcé. Cela suppose d’aller vers ces usagers qui spontanément ne nous sollicitent pas voire qui nous évitent. S’appuyer sur des partenaires qui agissent au plus près de ces créateurs est donc très précieux.

Dans le cas des Premières, ce partenariat porte aussi la valeur d’égalité professionnelle, très importante pour notre réseau.

Nous sommes très heureux de croiser cet objectif d’accompagnement des créateurs et notre valeur d’égalité.

Grégory Fournier : Pour le réseau des Premières, il y a d’abord la dimension terrain : nous voulons maximiser les chances de réussite des projets. Dans ce cadre, nous cherchons un maximum de partenaires afin de proposer aux créatrices les formations les plus complètes possibles.

Nous souhaitons aussi toucher le plus de personnes, pour informer sur notre réseau et l’écosystème des communautés similaires aux Premières, car il y en a d’autres. Beaucoup de créatrices ne nous connaissent pas ou n’osent pas faire appel à nos réseaux d’accompagnement.

Que souhaitez vous dire aux femmes entrepreneures ?

Yann-Gaël Amghar : l’Urssaf est votre amie et n’ayez pas peur. N’hésitez pas à vous adresser à nous, car nous sommes là pour vous aider dans votre projet de création.

Grégory Fournier : Osez entreprendre. Osez passer le cap et servez-vous de l’écosystème. Une autre phrase aussi que j’aime beaucoup : créer c’est bien, réussir c’est mieux. Cela correspond bien à notre partenariat, car réussir implique de s’entourer des meilleurs acteurs pour accompagner son projet.

La convention signée entre l’Urssaf Caisse nationale et les Premières a pour but de renforcer le lien entre nos réseaux respectifs et la conduite d’actions communes.  Elle identifie cinq axes de coopération qui seront déclinés en actions concrètes nationales et locales sur tout le territoire, à l’attention des créatrices d’entreprise :

  • Développer la connaissance réciproque des réseaux
  • Promouvoir leurs services auprès de leurs publics réciproques
  • Développer des actions innovantes pour accompagner les femmes entrepreneures dans la réalisation de leurs démarches
  • Favoriser la connaissance du système de protection sociale et du rôle des femmes entrepreneures en son sein
  • Assurer un suivi des actions et valoriser les bonnes pratiques

 

Mis à jour le 09/09/2021

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et pour vous permettre de partager des contenus de notre site via les réseaux sociaux. Pour en savoir plus.

x