Caisse nationale du réseau des Urssaf

Acoss Stat n° 182 - Décembre 2013
Ralentissement des encaissements des Urssaf en 2012

En 2012, les Urssaf ont encaissé 316,5 milliards d’euros, soit une progression annuelle de 4,0 % qui fait suite à l’augmentation exceptionnelle de 14,3 % en 2011, liée notamment au transfert aux Urssaf du recouvrement des contributions et des cotisations chômage et AGS. Hors ce transfert, dont l’effet porte en partie sur l’évolution enregistrée en 2012, les encaissements en Urssaf auraient progressé de 4,5 % en 2011 et de 3,0 % en 2012.

Le ralentissement des encaissements s’explique principalement par le tassement de la masse salariale du secteur privé, sur laquelle est assise une très large part des cotisations et contributions recouvrées en Urssaf. En 2012, elle progresse de 2,2 % en moyenne annuelle après une hausse de 3,6 % en 2011.

Néanmoins, les encaissements du secteur privé sont soutenus, d’une part, par la baisse des exonérations de cotisations sociales (- 1,9 %) liée notamment à la remise en cause du dispositif sur les heures supplémentaires, et d’autre part, par des mesures nouvelles affectant les recettes (élargissement de l’assiette de la CSG et de la CRDS, hausse du taux du forfait social).

Un ralentissement est également enregistré dans les autres secteurs. Les encaissements relatifs aux travailleurs indépendants restent toutefois dynamiques avec une hausse de 4,4 % en 2012.

Pour aller plus loin

Mis à jour le 06/12/2013

Documents à télécharger

Sources et méthodologie

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et pour vous permettre de partager des contenus de notre site via les réseaux sociaux. Pour en savoir plus.

x