Caisse nationale du réseau des Urssaf

Acoss Stat n° 205 - Janvier 2015
En 2013, la variation de trésorerie de l'Acoss s'améliore à nouveau malgré une conjoncture économique atone

En 2013, malgré le nouveau ralentissement de la masse salariale (+ 1,2 % après + 2,1 % en 2012), la variation de trésorerie (encaissements – décaissements) de l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale a continué de s’améliorer, bénéficiant d’un rythme soutenu des recettes, en lien avec les mesures législatives de redressement adoptées fin 2012 et début 2013, et d’une progression moindre des décaissements. Ainsi, hors recouvrement des cotisations chômage par les Urssaf pour l’Unédic, les encaissements sur le compte bancaire de l’Acoss ont crû en 2013 de 4,3 % (après + 4,6 % en 2012) tandis que les décaissements ont augmenté de 3,3 % (après + 3,8 % en 2012).

L’écart d’évolution entre les encaissements (458,6 milliards d’euros) et les tirages opérés sur le compte de l’Acoss (473,6 milliards d’euros) s’est traduit  par une amélioration de 3,6 milliard d’euros de la variation de trésorerie, celle-ci s’établissant en 2013 à ‑ 15,0 milliards d’euros. Après une reprise de dette nette de 7,72 milliards d’euros par la Caisse d’amortissement de la dette sociale (Cades), le solde du compte de l’Acoss au 31 décembre 2013 s’établit finalement à ‑ 23,8 milliards d’euros.

Pour aller plus loin

Mis à jour le 16/01/2015

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et pour vous permettre de partager des contenus de notre site via les réseaux sociaux. Pour en savoir plus.

x