Caisse nationale du réseau des Urssaf

Acoss Stat n° 325 - Juin 2021
La masse salariale et les effectifs salariés du secteur privé au premier trimestre 2021

Au premier trimestre 2021, malgré une situation sanitaire toujours pesante et une activité économique globalement atone, les effectifs salariés du secteur privé mesurés en fin de trimestre rebondissent  de 0,5 % (soit + 96 400 postes), après une diminution de 0,6 % au trimestre précédent. Ils sont en baisse de 1,2 % (- 227 000 postes) par rapport à la fin 2019. Depuis le premier trimestre 2020, qui marque le début de la crise, ils s’accroissent de 1,7 % (soit + 308 000 postes).

Le salaire moyen par tête (SMPT) progresse quant à lui fortement : + 1,5 % sur le trimestre, portant à  + 1,7 % son évolution sur un an. En comparaison, les prix à la consommation hors tabac de l’ensemble des ménages augmentent de 0,8 % ce trimestre et de 1,1 % sur un an. L’évolution du SMPT, qui donne une vision des salaires soumis à cotisations versés par les entreprises, ne reflète toutefois pas l’évolution des rémunérations réelles perçues par les salariés. En particulier, le SMPT ne prend pas en compte les indemnités d’activité réduite (chômage partiel), celles-ci étant uniquement soumises à CSG et CRDS. Au premier trimestre, ces indemnités représentent 3,0 % de la masse salariale, contre 3,2 % au trimestre précédent.

Au total, la masse salariale soumise à cotisations sociales suivie dans le cadre de cette publication repart à la hausse ce trimestre : + 1,5 % après - 1,0 %. Sur un an, elle s’accroît de 0,4 % mais reste inférieure de 2,3 % au niveau enregistré au quatrième trimestre 2019.

Les effectifs intérimaires sont quasiment stables ce trimestre (+ 0,3 %). Sur un an, ils augmentent très fortement (+ 58,9 %) en lien avec le niveau historiquement bas du premier trimestre 2020. Ils demeurent toutefois sensiblement en dessous de leur niveau d’avant la crise sanitaire.

Hors intérimaires, les effectifs progressent également : + 0,5 %, soit + 53 700 postes. Sur un an, leur évolution est positive (+ 0,2 %).

Les effectifs salariés de l’industrie stagnent ce trimestre. Sur un an, la baisse est toujours marquée (- 1,4 % soit  - 41 800 postes).

Dans la construction, les effectifs salariés sont toujours dynamiques (+ 1,4 %). Sur un an, la hausse s’établit à + 3,8 %, soit + 55 400 postes.

Dans le tertiaire hors intérimaires, les effectifs salariés augmentent de 0,6 % (+ 72 900 postes) et sont quasi-stables sur un an ( + 0,1 %, soit   + 15 600 postes).

Sur un an, la quasi-totalité des régions enregistre une hausse de leurs effectifs.

 

Mis à jour le 10/06/2021

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et pour vous permettre de partager des contenus de notre site via les réseaux sociaux. Pour en savoir plus.

x