Caisse nationale du réseau des Urssaf

Acoss Stat n° 139 - Novembre 2011
Les heures supplémentaires au troisième trimestre 2011

Au troisième trimestre 2011, la croissance du volume d’heures supplémentaires fléchit nettement (+ 1,1 % sur un an, après + 6,3 % au deuxième trimestre 2011 et + 5,9% au premier trimestre 2011). Cette évolution est liée essentiellement au ralentissement conjoncturel, mais aussi en partie à une évolution défavorable des jours ouvrables. La correction de la variation des jours ouvrables ferait ainsi apparaître un ralentissement moins marqué au troisième trimestre et démarrant dès le deuxième trimestre 2011.

Ce ralentissement affecte l’ensemble des grands secteurs. Dans l’industrie, le nombre d’heures supplémentaires progresse de 3,8 % sur un an, après avoir enregistré des rythmes annuels supérieurs à 8 % depuis le deuxième trimestre 2010. Dans le tertiaire, la progression est de 0,6 % sur un an, après + 5,2 % et + 6,1 % aux premier et deuxième trimestres 2011. Quant au secteur de la construction, celui-ci connaît une stabilité sur un an (après + 3,0 % au trimestre précédent).

Le secteur de l’intérim, qui est généralement très réactif aux inflexions conjoncturelles, enregistre pour la première fois depuis la reprise une baisse annuelle (- 4,3 %) alors qu’il atteignait encore au deuxième trimestre un rythme annuel de l’ordre de 40 %. L’industrie chimique est également en baisse (- 3,4 %) ainsi que le secteur des transports et entreposage (- 5,1 %).

En revanche, les secteurs de la fabrication de matériels de transport et de la métallurgie connaissent encore de fortes hausses (respectivement + 18,4 % et + 7,2 % sur un an). D’autres secteurs restent également bien orientés, notamment le commerce (+ 1,5%) les hôtels-cafés-restaurants (+ 3,5 %), les activités juridiques et de conseil (+ 7,5 %).

Mis à jour le 23/11/2011

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et pour vous permettre de partager des contenus de notre site via les réseaux sociaux. Pour en savoir plus.

x