Caisse nationale du réseau des Urssaf

Stat'UR n° 25 - Octobre 2021
En hausse sur le premier semestre 2021, le nombre d’emplois se rapproche de son niveau d’avant crise

La perspective d’une atténuation des restrictions sanitaires entrevue à la fin du 2e trimestre 2021 a permis à la région de poursuivre une croissance de l’emploi privé pour le 2e trimestre consécutif. Ce trimestre, plus de 4 030 postes ont été créés soit une hausse de + 0,6 %. Cette dynamique est encore plus marquée en France dont l’emploi privé progresse de + 1,5 % ce trimestre.

Malgré les hausses des deux premiers trimestres de l’année, le nombre d’emplois reste en dessous de son niveau d’avant crise en Bourgogne-Franche-Comté : 1 090 emplois permanents et 3 660 emplois intérimaires ont été perdus depuis fin 2019 (- 0,7 %).

Les résultats du 2e trimestre 2021 sont positifs dans la région mais ne concernent que les emplois permanents (+ 0,7 %). L’emploi intérimaire reste orienté à la baisse (- 0,9 %) alors qu’il progresse en France (+ 2,4 %).

Au niveau de l’emploi permanent, la hausse de ce trimestre est portée par le secteur tertiaire qui gagne 4 420 emplois en région. L’emploi progresse de + 1,1 % dans les services et de + 0,9 % dans le commerce en région contre respectivement + 2,0 % et + 1,4 % en France. Après plusieurs trimestres difficiles, l’emploi dans le secteur de l’hébergement-restauration retrouve le chemin de la croissance (+ 10,0 % ce trimestre en région). Depuis le début de la crise, l’emploi dans le tertiaire a augmenté de + 1 150 postes.

Malgré ce 2e trimestre plutôt stable dans la construction, le secteur a nettement progressé pendant la crise en affichant une hausse de + 3,5 % par rapport à fin 2019 proche de celle observée au national (+ 4,5 %). Le secteur conforte sa dynamique engagée depuis 2015.

Même si les pertes restent limitées ce trimestre dans le secteur industriel (- 100 postes), elles viennent s’ajouter à celles enregistrées depuis plusieurs années. Au final, le secteur perd 2,5 % de ses emplois en région (contre - 1,7 % en France) pendant la crise. Ce trimestre, tous les départements gagnent des emplois à l’exception du Territoire de Belfort qui stabilise tout juste ses effectifs.

Mis à jour le 15/10/2021

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et pour vous permettre de partager des contenus de notre site via les réseaux sociaux. Pour en savoir plus.

x