Caisse nationale du réseau des Urssaf

Collection régionale n° 132 - Janvier 2022
L’emploi francilien dépasse son niveau d’avant crise sanitaire

Au 3e trimestre, l’emploi salarié privé en Ile-de-France progresse de 0,8 % sur un trimestre. Cette hausse marquée s’inscrit dans un contexte sanitaire plus favorable. La construction est le seul grand secteur à perdre des emplois ce trimestre (- 0,6 %). La hausse est timide dans l’industrie (+ 0,1 %), importante dans le tertiaire hors‑intérim (+ 0,8 %) et nette dans l’intérim (+ 4,2 %).
Le niveau d’emploi francilien affiche une hausse de 79 100 emplois sur un an (+ 1,7 %) mais la croissance demeure inférieure à celle de l’emploi national (+ 2,4 %).

En Ile-de-France, la masse salariale hors prime exceptionnelle de pouvoir d’achat augmente de 3,9 % en glissement trimestriel et elle est supérieure aux niveaux observés avant la crise sanitaire. La hausse de l’emploi durant le trimestre, associée à une diminution conséquente du chômage partiel, a une influence positive sur la masse salariale francilienne.

Au 3e trimestre 2021, plus de 0,5 milliard d’euros d’assiette liée aux indemnités de chômage partiel a ainsi été enregistré. Ce montant ne représente plus que 1,0 % du total de la masse salariale plus chômage partiel versé au 3e trimestre 2021 (contre respectivement 3,2 % et 3,7 % aux 2e et 1er trimestres 2021). L’hébergement et la restauration demeure le secteur ayant le plus recours à ce dispositif avec un taux de chômage partiel de 6,6 %, devant le transport (3,3 %). Les spectacles vivants ont très fortement diminué leur recours à ce dispositif avec un taux de 2,8 % contre 16,0 % au trimestre précédent.

Les chiffres Clés

79 100 emplois salariés ont été créés sur un an.

Mis à jour le 10/01/2022

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et pour vous permettre de partager des contenus de notre site via les réseaux sociaux. Pour en savoir plus.

x